DIY

Faire son panneau lumineux soi-même

5 octobre 2018

L’idée de créer un panneau à globes de lumières «faux vintage» faisait parti des projets qui m’intéressaient depuis un certain temps, mais ce projet-ci a prit naissance l’été dernier quand mon amie Sylvie m’a demandé un gros «S» sur bois pour décorer son nouveau condo.

Pas de budget déterminé d’avance, pas de style non plus, pas de contrainte ou de délai à respecter. Le genre de projet que je pouvais accepter avec le sourire. Ceci dit, ça m’a tout simplement donné plus de possibilités lors des étapes de conception.

Je savais que je voulais tenter d’en faire un :
A) beau,
B) durable,
C) assez solide pour ne pas avoir peur qu’il brise inutilement et/ou que des pièces doivent être changées rapidement; et
D) pas trop cher.

Il faut comprendre que ce genre de panneaux, qu’on peut trouver en général un peu plus bas chez nos voisins du sud (rien qu’à penser à Las Vegas, Texas et Miami) sous le nom de « markee », sont plutôt dispendieux.

Ceci dit, je suis du genre économe et créatif. Puis, l’avantage, c’est que le panneau lumineux à concevoir ne devait pas être utilisé 1) sans arrêt et 2) à l’extérieur. Je n’étais donc pas limité par les matériaux.

LA CONCEPTION
La première étape fut de faire choisir une police de caractère à Sylvie question qu’elle regarde et compare les différents S majuscules. Une fois le choix déterminé, j’ai pu en faire un pleine page dans Adobe Photoshop (que j’aurais pu également faire dans Microsoft Word si ce n’est que ce que vous avez) afin d’imprimer la lettre pleine largeur sur plusieurs feuilles.

Une fois imprimée, j’ai pu découper les contours des lettres afin de « refaire le casse-tête » et coller ensemble chacune des parties communes.

Lorsque j’aie eu la lettre collée dans son entièreté, j’ai pu l’apposée sur une pièce de bois. Je me suis servi ici d’un morceau de contre-plaqué en érable acheté chez HomeDepot un peu plus tôt, afin d’y retracer le contour de la forme.

Ensuite, il m’a fallu décider où j’allais faire des marques au centre des 25 globes de lumières de 1 1/2″ que j’avais prit le temps de placer dans Photoshop. Le but étant de ne pas se retrouver en fin de projet avec beaucoup de globes dans un coin et d’avoir un espace dégarni plus loin.

J’avais acheté une guirlande de lumière qui allait me faciliter le travail à cet effet-là. J’ai donc laissé une marge sur tout le contour de la lettre afin d’ensuite disposer les différents globes le plus espacés possible tout le long de sa forme afin que la distributions soit équitable (tel que démontré ci-dessous).

LA COUPE
Mes marques faites, il était maintenant temps de couper le tout. J’aurais pu y aller à la scie sauteuse, mais j’avais envie d’essayer ma nouvelle scie à ruban question d’avoir le plus possible de beaux traits de coupes et des courbes qui suivent un peu plus facilement ce que j’aurais pu faire à la main.

Une fois le S bien découpé, un petit coup de sablage rapide sur les arrêtes a réussi à enlever le petit côté «trop neuf» qui n’était pas désiré, ici, pour ce projet (Sylvie m’avait demandé un look à mi-chemin entre le vieillot et le moderne).

Par la suite, j’ai connecté un foret juste un peu plus large que la taille des assises des globes dans ma perceuse afin de percer les trous qui allaient bientôt recevoir la guirlande de lumières.

Le panneau lumineux commçait déjà à prendre forme (et plus qu’estimé à la base, on se rappelle que c’était la première fois que je faisais plusieurs de ces opérations, comme quoi les projets décoration sont souvent plus effrayants à commencer que difficiles à faire)!

LE FAUX-VINTAGE
Pour lui donner une apparence usée, j’ai prit tout ce qui m’est tombé sous la main (des chaînes, marteau, couteaux, etc.) afin de détruire partiellement le dessus de la forme découpée.

Attention : N’oubliez pas de porter gants, lunettes de sécurité et de faire ça dans un endroit où personne ou rien ne peut être blessé ou brisés par vos activités de bricolage!

En prenant la peine de m’installer en toute sécurité à l’extérieur avec le matériel nécessaire, j’ai ensuite entreprit de brûler le dessus du bois avec un chalumeau.

À noter que si vous avez peur que le fruit de votre travail brûle trop, vous pouvez toujours bien vous traîner une bouteille d’eau avec un vaporisateur question d’arrêter toute flamme qui prendrait un peu trop de place (un peu comme sur le BBQ).

Quand je suis arrivé au résultat escompté, j’ai laissé le tout refroidir au grand vent avant de le vernir question de rajouter une couche de protection afin qu’il dure, oui dans le temps, mais aussi contre la chaleur qui sera dégagée des ampoules (même si les ampoules ne seront jamais en contacts directs).

Je ne vous mentirais pas, à la fin de cette étape-là, je commençais enfin à avoir une meilleure idée de ce qu’allait devenir ce projet et j’étais déjà satisfait du résultat.

LA TÔLE
La prochaine étape? Découper ce qui allait devenir les côtés de métal. J’ai opté pour des bandes de tôle que j’ai découpées environ 4 1/2″ de larges avant de limer les côtés coupants afin de sécuriser les manipulations et l’installation.

Après avoir percé un tout petit trou sur une des deux extrémités de chacune de ces feuilles afin de les accrocher dans un endroit bien ventillé pour peindre les deux côtés de celles-ci avec une peinture noire en aérosol pour pouvoir peindre les deux côtés en même temps.

L’ASSEMBLAGE
Pour la prochaine étape, j’ai commencé par déposer le panneau (de 3/4″) sur deux épaisseurs de retailles ( 2 x 3/4″ pour un total de 1 1/2″) afin de surélever la planche principale plus ou moins au milieu de la largeur de tôle à installer.

En utilisant des bandes assez grandes, on peut maintenant utiliser le fusil à clous pour clouer la tôle sur la tranche de la planche principale en suivant la la courbure de la forme et la mesure pré-calculée (si vous aviez un surélevement de 1 1/2″ et que votre planche fait 3/4″, calculez la moitié de 3/4″, soit 3/8″ auquel vous ajouterez le surélevement de 1 1/2″ pour arriver à 1 7/8″ afin de clouer au milieu de la planche et assurer un meilleur maintient des pièces.

C’est pas mal, on avance bien!

L’ÉCLAIRAGE

Ensuite, il faut retourner la pièce sur son ventre afin d’insérer la guirlande de lumière (sans les globes, on ne voudrait pas les abimer) dans les trous pré-percés. J’ai tout d’abord commencé par brocher le câble à certains endroit clé question de garder une certaine tenue des embouts à travers la pièce.

Puis, la prochaine étape était de faire fondre un peu de colle (si vous cherchez mon fusil à colle préféré, c’est par ici) afin de m’assurer que les embouts soient (et restent) centrés dans les trous faits précédemment (les broches maintiennent le câble contre la planche, mais permettent quand même au câble de légèrement se déplacer et ça m’énervait déjà alors j’ai préféré les fixer carrément).

Note importante : À moins que votre prise électrique soit en hauteur, assurez vous de faire sortir la fiche électrique par le bas de votre panneau et non pas par le haut!

LE FAUX-FINI
À ce moment, la pièce est déjà terminée, mais j’ai voulu suivre l’idée de « panneau moderne usée » et créer un faux fini sur la paroi extérieur de la tôle alors, toujours en position sur son ventre, j’ai pu peindre un peu avec 2-3 autres peintures en aérosol (je me suis servi d’un gris foncé, d’un argenté et d’un bronze afin d’obtenir l’effet désiré).

L’INSTALLATION
À ce moment, j’ai demandé à Sylvie si elle préférait l’accrocher au mur ou au plafond afin de planifier le type d’attache et le plafond a été sélectionné.

J’ai donc dû me casser un peu les méninges pour finalement me tourner vers une penture fixée à la verticale à l’arrière ce à quoi on a accroché deux attaches en « S » (un peu comme celles qu’on trouvent chez IKEA dans la section cuisine, mais plus petits, vous trouverez ça dans n’importe quelle bonne quincaillerie) entre une chaîne.

Ceci dit, on m’a indiqué que ça aurait été plus simple et moins coûteux qu’une penture avec ce type d’attaches en D.

 

Puis, au plafond, en s’assurant d’acheter les ancrages adéquats, j’ai décidé d’opter pour un seul point d’attache à 4 trous/vis et une boucle à laquelle le deuxième « S de quincaillerie » (je sais, c’est vague comme description, mais tout ancrage de plafond que vous jugerai suffisament fort pour supporter le poids de votre conception devrait faire si vous utiliser les ancrages nécessaires).

On ajoute les lumières, on branche la fiche d’alimentation dans une rallonge pour se rendre à la prise de courant et hop!

*JAZZ HANDS*

L’EXTRA
Puis, parce que je ne fais rien à 95%, j’ai décidé d’y ajouter une prise comprenant une commande à distance avec un variateur d’intensité. Hehe.

LE TOPO
Sylvie est super contente, je suis hyper content du résultat et au final, à passer à travers ce procéssus de création, j’ai énormément apprit à force de me casser les méninges, tout en gardant en tête que souhaite quelque chose qui respecte les critères énumérés plus haut (beau, durable, solide, pas trop cher).

Vivement que je retombe sur un autre projet du genre (haha, j’ai déjà plein d’idées)!

Sur ce, faites attention à vous, mais repousser vos limites et devenez meilleurs qu’hier, mais moins que demain! 🙂

Bouffe Événement Nouvelles

EntreDeuxBouchées, le remake

*En train d’enlever des draps blancs sur les meubles dans la place question de laisser tomber la poussière un peu* Heyyy, ça fait longtemps! Je ne vous ai pas oublié, promis, mais j’ai bossé pas mal depuis janvier (oups, haha). *Époussette le reste des…

15 septembre 2018
Bouffe

Parlons bouffe!

Hey, 2e billet en deux semaines, je m’en viens bon! 😉 La semaine dernière je te raconterais un peu ce qui se passait côté boulot dans ma vie en 2017 et là il est temps que je te parle un peu de découvertes gourmandes…

13 janvier 2018
Nouvelles

Retour professionnel et personnel sur 2017

L’heure est aux récapitulatifs, on a une année de plus derrière la cravate. Qu’est-ce qui se cache derrière la mienne? Beaucoup de distance avec le blogue… qui ne contient malheureusement que 3 billets. Oops! Qu’à cela ne tienne, cette année on repart en grands…

6 janvier 2018
Coups de coeur Nouvelles

Coups de coeurs de mai 2017

Hey allo, je suis toujours en vie! 🙂 Beaucoup de boulot depuis quelques mois, des projets qui me donnent le goût de me dépasser et la session de cours avec mes étudiants qui m’a prit pas mal de temps aussi. Il y a ça…

26 mai 2017
Bouffe

Baklavas royal au sirop de café

Salut, Depuis quelques mois, on s’entend, le moral n’est pas top pour plusieurs. Les Américains ont une perruche à perruque comme président (eh boboy), on n’arrête plus d’entendre parler d’attentats ici comme ailleurs, il y a une poussée étrange de mouvements radicaux (vous sortez…

31 janvier 2017
Bouffe

La grande tournée du chocolat chaud commence bientôt!

La grande tournée du chocolat chaud arrive en même temps que le grand froid, un peu comme le “Winter is coming” de Game of Thrones, mais en plus plaisant. Du 21 au 29 janvier, il sera donc possible de se procurer un chocolat chaud…

18 janvier 2017
Nouvelles

Topo sur mon agenda bien garni

Salut, Je sais, je ne suis pas trop présent depuis que j’ai dit que j’étais de retour de façon plus assidue cet été. Mais la vie étant ce qu’elle est, pleine de surprises, de rebondissements et d’opportunités j’ai dû mettre le blogue de côté.…

20 novembre 2016
Bouffe Événement

Retour sur le FoodCamp 2016

Hey salut, Long time no see, je sais. C’est que j’ai été pas mal occupé ces derniers temps. Je t’en parle bientôt, promis, mais aujourd’hui c’est à mon tour de faire mon retour sur la 5e édition du FoodCamp qui avait lieu la fin…

8 octobre 2016
Haricots aux moules fumées et sauce aux oeufs
Bouffe

Haricots et pétoncles fumés à la sauce aux oeufs

Ahhh, est-ce qu’il y a quelque chose qui fait plus estival qu’une poignée de haricots? Bon, ok, vite comme ça je me dis qu’une poignée de pois mange-tout revenus simplement dans le beurre avec une pincée de sel figure pas mal au top de…

5 août 2016