Bouffe

Baklavas royal au sirop de café

31 janvier 2017

Salut,

Depuis quelques mois, on s’entend, le moral n’est pas top pour plusieurs. Les Américains ont une perruche à perruque comme président (eh boboy), on n’arrête plus d’entendre parler d’attentats ici comme ailleurs, il y a une poussée étrange de mouvements radicaux (vous sortez de quelle caverne, vous autres?), il y a de plus en plus d’intolérants au gluten (parlons des vrais problème!) et c’est l’hiver, on est au Québec et il commence à faire un temps qui donne le goût d’aller n’importe où du moment qu’on puisse se mettre en maillot de bain (Hawaii, tu me manques cruellement).

Le froid, les mauvais politiciens, les événements marquants horrifiants et le reste de ces mauvaises nouvelles, moi, ça me donne faim (bon, ok, j’ai tout le temps faim, c’est un fait). Je pense que c’est une question de trouver un peu de réconfort. Qui dit réconfort dit poutine dans ma tête, mais comme on commence à peine la nouvelle année, mon deuxième choix s’est arrêté sur un de mes desserts préféré : les baklavas.

Sa pâte feuilleté, son goût de miel et de noix me ramollissent les genoux rien que d’y penser. Puis, j’en ai fait un dernièrement qui n’était pas piqué des vers. Entre humains, aussi bien se faire du bien et être généreux et c’est pour ça que je te partage le tout (à manger avec modération, ne faites pas comme moi).

BAKLAVAS ROYAUX AU SIROP DE CAFÉ

Ingrédients pour la base
un rouleau de pâte filo
du beurre fondu refroidi
50g de noix de Grenoble
75g de pistaches hachées
75g d’amandes émincées
1 poignée de sucre (c’est comme donner de l’amour, il faut y aller au feeling)

Ingrédients pour le sirop
1 tasse de sucre
1/2 tasse de miel
1 bâton de cannelle
2 clou de girofle
5 c. à soupe de café (liquide)
muscade au goût

Procédure
1. Dans un moule allant au four au fond graissé, apposez délicatement une couche de pâte filo. Puis, un peu de beurre fondu et re-couche de filo. Refaire cette étape jusqu’à avoir 4-5 couches d’épais.

2. De temps en temps, ajouter un étage de noix (Grenoble, pistaches ou amandes, au choix et dans la quantité désirée) afin de faire varier les saveurs et la texture (préconisez de très petits morceaux, c’est plus agréable sous la dent) avant de continuer les étages de filo/beurre.


3. À la fin, on place un dernier étage de pâte filo, un peu de beurre et on saupoudre de sucre (une fine couche, hein, parce que la suite est plutôt intense en sucre).

4. On découpe en losanges, en rectangles ou en triangles et on enfourne à 350°F pendant plus ou moins 1h.

5. Pendant ce temps, on se fait 2 cafés. Le premier, c’est pour le cuisinier et le deuxième est pour la recette de sirop qui servira à imbiber les baklavas à la fin de la cuisson.

6. Faites revenir une quinzaine de minutes dans un chaudron le sucre, le miel, la cannelle, les clous de girofle et la muscade et le café. Vous devriez obtenir un super sirop caramélisé brun foncé où les arômes vous feront saliver. Réservez.

7. À la sortie du four, ajouter le sirop sur le baklavas. Ne faites pas le saut, il devrait y avoir un petit bouillon à la surface vu la chaleur du plat, ça aidera le tout à bien caraméliser dessus/autour/dedans les baklavas (et ça, on aime).

8. Patientez un bon bout de temps (préparez-les à l’avance) pour ne pas vous brûler et ensuite profitez de la vie avec les autres beaux humains qui vous entoure.

Bon appétit et à bientôt!

Voici d'autres articles du même type

Aucun commentaire

Laissez-moi un commentaire