Bouffe

La Buche : qualité, quantité et franche bonne humeur

1 octobre 2015

Hier soir, c’était l’automne, mais pour plusieurs (moi inclu) c’était aussi un peu le temps des sucres. C’est que, conviés à déguster (notez qu’il y a une distinction claire entre les mots « goûter » et « déguster ») différents plats offerts sur le menu du restaurant La Buche qui a pied sur la Rue Saint-Louis à deux pas du Château Frontenac.

Si vous suivez les amis (@tranche_de_pain, @hungryrachel, @mhharnois, @laptitefourchette, @camille_brunelle, @sylvie_isabelle, @misspapila et bien d’autres) sur Instagram, vous savez très bien ce à quoi je fais référence. Une multitudes de plats les plus succulents les uns que les autres se sont enchaînés, voir même superposés, durant la soirée afin de nous montrer de quel bois La Buche se chauffe. Imaginez un buffet de Noël pendant le temps des sucres, c’est de ce genre de bois qu’ils se chauffent.

Une ambiance chaleureuse, un décor rustique moderne (moi qui m’étais dis de ne jamais utilisé cette expression-là, haha), un excellent service, de la musique Québécoise sans nécessairement y aller uniquement dans le rigodon (on a même eu droit à un succès des BB où, évidemment, quelques tablées se sont mis à chanter de bon coeur). Tout ça est livré en gardant une attention particulière à la qualité des plats.

Traitez-moi de snob, mais je ne suis pas fan des cabanes à sucre quand ce n’est pas celle de mon père. Du jambon avec du sirop d’érable dessus, des oeufs noyés au sirop d’érable, des fèves au lard drapées de sirop d’érable et j’en passe… très peu pour moi. Le jambon et le pâté à la viande se doivent de ne pas être secs et fades, les fèves au lard se doivent d’être gouteuses (points bonus s’ils sont cuitent dans le lard salé), les oeufs doivent être cuits à même le sirop d’érable. Mon père ne fait rien à moitié et, joie, à La Buche non plus.

C’est dans cette ambiance festive qu’on a vu défiler tartares (de saumon et de cerf, tout deux excellents), gravlax fumé maison, ragoût d’patte, jambon à bière braisé 24h (oui, l’orthographe est correcte 🙂 ), tourtière, pâté chinois inversé, poutine maison, croquettes de pâté à viande frites, soupe au pois avec sa garniture de lard et de pois frits, ailes de lapin avec sa sauce ranch, fèves au lard, effiloché et osso buco de porc à l’érable, pouding du chômeur, tire d’érable et sucre à la crème.

Pratiquement tous les plats sont servis soit avec purée de pommes de terre, soit avec un excellent ketchup aux fruits maison et/ou bien des légumes. On t’y accueilles comment? Avec des concombres marinés à la moutarde, des betteraves dans le vinaigre, pains maison et les meilleures oreilles de Christ que t’as mangé de ta vie (on est unanimes là-dessus)! Avoues, t’as faim un peu là, hein? Moi aussi.

Le menu sous forme de plats à partager tel qu’on l’a vécu hier soir devrait faire son apparition au restaurant durant le mois d’octobre et si vous pensez réserver pour votre party de Noël, je me dépêcherais parce que les disponibilités vont partir très rapidement.

Ça, c’est juste une partie du menu. C’est fou, hein? Puis à La Buche, on ne te reçoit pas avec un grand sourire uniquement le soir et la fin de semaine. Le brunch est servi de 8h à 14h en tout temps, le menu midi en semaine est de 11h30 à 16h à partir de 16$ et le menu de soirée est servi de 16h à 23h30. Bon, moi je vous laisse, je me suis donné une faim de loup.

Pour vous tirer une buche (mine de rien, je me trouve pas mal drôle) je vous invite à visiter leur page Facebook, aller sur leur site, puis pour lire le menu en chemin vers là-bas parce que je t’ai trop donné faim, c’est par ici. Bon appétit, vous me remercierez plus tard!

laBuche-01a-demilaBuche-01b2-demilaBuche-02-demilaBuche-03-demilaBuche-04-demilaBuche-05-demi

Voici d'autres articles du même type

3 commentaires

  • Répondre La Bûche - TrancheDePain.com 5 octobre 2015 at 8:12

    […] pouvez jeter un oeil sur les critiques d’Étienne Richard et Rachel Robitaille pour d’autres […]

  • Répondre La Bûche – quand les traditions réussissent à sortir des sentiers battus | Sylvie Isabelle 7 octobre 2015 at 9:03

    […] Pour des articles d’autres blogueurs: TranchedePain.com, Hungry Rachel et Entre deux bouchées. […]

  • Répondre Un pari réussi pour La Bûche | Harnois à la carte 14 octobre 2015 at 6:34

    […] comme les miens sur La Bûche de la part des autres blogueurs (Sylvie Isabelle, Tranche de pain, Entre deux bouchées), sachez que c’est mérité. De un pour l’originalité du concept – mettre à la […]

  • Laissez-moi un commentaire